Pin
Send
Share
Send


Même en latin, il faut "partir" pour trouver l'origine étymologique du terme superflu qui nous concerne maintenant. Plus précisément, on peut dire que c'est un mot qui dérive de «superfluus», qui a été formé à partir de la somme de deux parties:
-Le préfixe "super", qui peut être traduit par "ci-dessus".
-La racine du verbe "fluere", qui est synonyme de "flux".

Le concept fait référence à ce qui reste ou inutile . Par exemple: "Ne perdons pas de temps avec des questions superflues: discutons de la question centrale de cette question", "Le film reste superflu et n'aborde pas les problèmes du couple", "La décoration minimaliste est basée sur l'élimination des éléments superflus".

Il est courant que la notion soit associée à les frais . En ce sens, on peut distinguer entre dépenses nécessaires ou essentielles et les dépenses superflues . Prenons le cas d'une famille. Dans le pays d'origine, certaines dépenses doivent être engagées: payer l'électricité, l'eau et l'électricité, acheter de la nourriture, etc. Si la famille ne fait pas de telles dépenses, elle ne pourra pas subvenir à ses besoins essentiels. Par contre, d'autres dépenses ne sont pas indispensables. Parmi eux, nous pouvons citer les restaurants, aller au cinéma ou acheter un ornement. Toutes ces dépenses peuvent donc être classées comme superflues.

Pour les les gouvernements , éliminer les dépenses superflues est très important pour éviter déficit . Les partis politiques d’opposition dénoncent souvent l’existence de dépenses superflues, car elles impliquent administration inefficace des fonds publics .

Parfois, la note superflue est très subjectif . Ongle personne L'achat d'un téléphone cellulaire (mobile) dans le seul but de parler avec votre enfant peut dire que les jeux et l'appareil photo de l'appareil sont des fonctions superflues. Au lieu de cela, l'adolescent qui acquiert le téléphone pour se divertir pendant son temps libre considérera ces applications comme très importantes.

Nous ne pouvons pas non plus oublier que dans certains pays, le terme «superflu» auquel nous nous adressons est utilisé pour désigner certains individus. Plus précisément, il est utilisé pour définir les personnes caractérisées parce qu'elles sont très frivoles, car elles ne s'intéressent qu'à des aspects tels que l'argent ou l'apparence; parce qu'ils n'ont pas la capacité de parler de questions importantes ou parce qu'ils se préoccupent toujours d'aspects et de problèmes absurdes.

Ainsi, par exemple, un homme ou une femme qui cherche un partenaire simplement en regardant l'argent qu'il peut avoir dans son compte courant ou dans son apparence physique, on peut dire qu'il s'agit de personnes superflues.

À tout cela, il faut ajouter que dans la littérature russe se trouve la figure de l'homme dit superflu. C’est un stéréotype que l’on retrouve facilement dans les travaux menés dans ce pays au XIXe siècle et qui se caractérise par son appartenance à l’aristocratie ou par son pouvoir d’achat élevé, son idéalisme et sa grande intelligence. Tout cela sans oublier qu’il est également identifié par le fait qu’il est mécontent de la société qui a dû la vivre et ne croit en rien ni en personne.

Pin
Send
Share
Send