Pin
Send
Share
Send


Pâturage C’est un concept utilisé pour nommer le processus et les conséquences de la berger . Cette verbe , pendant ce temps, se réfère à déplacer le bétail à la terre où ils peuvent se nourrir d'herbe et de plantes .

Qui est responsable du développement du pâturage du bétail s'appelle berger . Cette personne prend en charge et guide le les animaux quand ceux-ci sont sur une surface ouverte, à l'extérieur des écuries ou des structures similaires.

Il est fréquent que le pâturage implique également une chien , qui aide le berger à contrôler les animaux. Il existe des races qui, de par leur histoire génétique, possèdent les compétences nécessaires pour aider le pasteur dans cette tâche.

On dit que le pâturage a été l’une des premières étapes de la être humain pour cesser d'être nomade et se transformer en sédentaire . En développant cette technique, il a commencé à s’installer dans des terres fertiles, ce qui lui a permis d’élever les animaux qu’il a ensuite tués pour les nourrir.

Ce qui rend le pâturage possible, c’est que les bovins se nourrissent directement du sol du terrain . L’herbe est la nourriture la plus économique et la plus facile à obtenir, elle vous fournit le énergie nécessaire à l'animal. En disposant de l'herbe, l'homme peut nourrir le bétail, ce qui lui permet ensuite de tout obtenir, de la viande et du cuir à la laine, au lait et à d'autres produits.

Le pâturage peut toutefois être entravé pour diverses raisons. Si cela se développe à partir de manière intensive , l'herbe peut s'épuiser. De plus, le la sécheresse et d'autres phénomènes climatiques peuvent faire en sorte qu'il n'y ait pas d'herbe disponible pour le bétail.

Types de pâturage

Le pâturage peut être pratiqué de différentes manières, chacune avec ses avantages et ses inconvénients, bien que seules certaines servent à maintenir le maximum. la qualité et le volume de production fourragère aussi longtemps que possible. Il convient de mentionner que les animaux agissent négativement sur le pâturage (par exemple, détruisez une partie de la végétation et compactez le sol lorsque vous marchez dessus) et c’est pourquoi chaque berger recherche le système qui convient le mieux à ses besoins.

Regardons les types de pâturage les plus courants:

Pâturage continu

Il se compose des animaux restant pour longtemps périodes dans le même pâturage. Il est généralement utilisé lorsque l'herbe est naturelle, car sa croissance et sa production sont si rares qu'elles ne justifient pas la subdivision des pâturages. Ce type de pâturage génère une charge excessive pendant les saisons sèches et une charge insuffisante pendant les pluies, ce qui détériore le fourrage. De plus, il favorise la propagation des mauvaises herbes, ne permet pas une bonne répartition des matières fécales et de l'urine et ne favorise pas le reste du sol. Cependant, le point en faveur est que cela nécessite une investissement moins monétaire que les alternatives.

Rotation pâturage

Il s'agit d'un système qui déplace les animaux entre différents pâturages pour utiliser le pâturage plus efficacement. Grâce à l'utilisation modérée de chaque dispositif (subdivision du paddock), le terrain a le temps nécessaire pour se rétablir après une période de pâturage. Même si, à première vue, cela peut sembler l’idéal, il a certaines exigences: le pâturage doit être amélioré et avoir un rendement élevé; les animaux doivent avoir un potentiel de production élevé; vous devez avoir une charge animale élevée; La gestion des pâturages devrait se faire en appliquant certaines pratiques agronomiques.

Pâturage différé

C’est un système qui permet à certains paddocks récupérer avant les périodes sèches, pour pouvoir les utiliser ensuite. Son inconvénient est évident: l’herbe mûrit trop au moment de la consommation animale, ce qui se traduit par une faible valeur nutritionnelle et une mauvaise acceptabilité.

Pin
Send
Share
Send